Accueil Avril 2010

RECETTE D’AVRIL – PAIN PERDU AU PARMESAN

 

C’est enfin le printemps ! Et le retour des bons fruits et légumes frais, des recettes légères et ensoleillées comme ce pain perdu très méditerranéen !

 

 

 

 

Pour 6 personnes

Préparation : 10 min

Cuisson : 8 à 14 minutes

Difficulté : Facile

 

Ingrédients :

6 tomates allongées (type Roma)

4 c.s de tapenade (verte ou noire)

150 mL de lait

3 œufs

3 c.s de parmesan fraîchement râpé

50g de beurre

6 tranches de pain blanc

1 poignée de pousse d’épinards

Sel et poivre noir, huile d’olive extra

 

 

Préparation :

  1. Coupez les tomates en deux et retirez les graines à l’aide d’une cuillère. Disposez-les dans un plat à gratin, côté coupé vers le haut. Déposez une petite quantité de tapenade sur chaque tomate et arrosez avec un filet d’huile d’olive. Faites dorer 2 à 3 minutes sous le gril d’un four préchauffé. Réservez au chaud.
  2. Dans un saladier, fouettez le lait avec les œufs, le parmesan, un peu de sel et de poivre. Versez ce mélange dans une assiette creuse. Faites fondre 25g de beurre dans un grande poêle à frire. Trempez 3 tranches de pain dans l’assiette puis faites-les rissoler 3 à 4 minutes à feu moyen en les retournant à mi-cuisson, jusqu’à ce qu’elles soient dorées sur les deux faces. Retirez les tranches de la poêle et maintenez-les au chaud dans un four modéré.
  3. Répétez l’opération avec les autres tranches.

 

Servez ce pain perdu avec les tomates grillées et des pousses d’épinards, voire quelques feuilles de basilic.

 

***

ACTU CINEMA

 

SOUL KITCHEN – TOUT EST DANS LE TITRE

 

 

 

 

Sortie le mois dernier, cette sympathique comédie de Fatih Akin (De l’autre côté) raconte les mésaventures d’un restaurateur entre famille, copine, mal de dos et bien sûr cuisine, sur fond de BO très soul. Des gags parfois un peu « gros » mais c’est un très bon divertissement.

 

Synopsis :

Zinos, jeune restaurateur à Hambourg, traverse une mauvaise passe. Sa copine Nadine est partie s'installer à Shanghai, les clients de son restaurant, le Soul Kitchen, boudent la cuisine gastronomique de son nouveau chef, un talentueux caractériel, et il a des problèmes de dos!

Zinos décide de rejoindre Nadine en Chine, et confie son restaurant à son frère Illias, fraîchement sorti de prison. Ces deux décisions se révèlent désastreuses : Illias perd le restaurant au jeu contre un promoteur immobilier véreux, et Nadine a quelqu'un d'autre dans sa vie !

 

Réalisé par Fatih Akin

Avec Adam Bousdoukos, Moritz Bleibtreu, Birol Ünel.

 

D’après allocine.fr

Encore à l’affiche dans certains cinémas de Lyon

 

 

***

 

IDEE DVD

 

JULIE & JULIA – UNE COMEDIE 100% CUISINE !

 

 

 

 

Julie& Julia ou la découverte de la cuisine française par deux américaines!

Tout commence lorsque  Julia Child débarque avec son mari dans les années 1950 à Paris... passionnée de cuisine, elle se lance à la découverte de la cuisine française et écrit un livre  de recettes typiquement françaises pour les américaines Mastering the art of French cooking! Un vrai succès....

50 ans plus tard, Julie Powell, une trentenaire pas franchement épanouie par son travail, se lance le défi de réaliser les 524 recettes du livre de Julia en 365 jours!

Un film étonnant, plein de fraîcheur... qui vous permettra de connaître tous les secrets de réussite du bœuf bourguignon! Au menu: humour, rire... leçon de cuisine française, et bien plus encore!!

Disponible en DVD

par Elise

***

DECOUVERTE RESTO

 

L’AMI LOUIS OU LE QG SECRET DES VIP

 

 

 

Quel mystère que le restaurant L’Ami Louis ! Inconnu du grand public, bien caché dans une petite ruelle du IIIème arrondissement de Paris, des veilles tables et une déco poussiéreuse, une cuisine bien franchouillarde et bien copieuses et pourtant… les plus grands hommes politiques, les grands PDG et les stars hollywoodiennes y ont leurs habitudes.  

Des mets raffinés ? Non, loin de là ! La carte tient sur un recto et s’en tient aux classiques les plus classiques de la cuisine française : poulet-frites, casserole de morilles au poivre et à la crème, escargots, foie gras, … Rien d’extraordinaire, mais des produits frais de grande qualité, un savoir-faire maîtrisé et des assiettes bien remplies.

Un lieu branché où se montrer ? Pas du tout ! Bien à l’abri des regards derrière les rideaux vichy de la vitrine, les grands de ce monde peuvent bavarder tranquillement sans risque d’être importunés par les curieux, profiter d’un bon repas et même conclure des affaires. Ce qu’on aime, c’est l’ambiance décontractée, comme à la maison, sans manières et sans chichis. Louis Gadby, le gérant, accueille ses invités prestigieux en les appelant par leur prénom, et les garçons offrent un service impeccable et sympathique.

Un club privé ? Un peu quand même ! Les 48 couverts limitent le nombre de clients, et on refuse des centaines de réservations chaque jour. De plus, L’Ami Louis n’est pas à la portée de toutes les bourses : 78€ pour le poulet-frites ou 120€ pour les morilles, sans compter les vins, et de ce côté-là le choix ne manque pas !

Bref, ce n’est vraiment pas le lieu où aller se la jouer bling-bling, ni le haut-lieu de la finesse gastronomique, mais l’endroit idéal pour se remplir le ventre d’une cuisine française simple et délicieuse, dans un lieu mythique (les Clinton et les Chirac y déjeunaient ensemble) mais bon enfant.

 

32, rue du Vertbois - 75003 Paris  

 

D’après Le Point n°1951 du 4 février 2010

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×